Les hottes: concepts

L'aspiration centralisée 


Les nouvelles maisons, et aussi souvent les appartements, sont de plus en plus équipés d’un système de ventilation central. Cela a certainement ses avantages mais la ventilation centralisée a également ses limites lorsqu’elle est combinée à une hotte.

Le système est destiné à la ventilation mais une hotte peut également y être raccordée. Entre la hotte et la ventilation est placé un clapet qui doit être ouvert lorsqu’on souhaite utiliser la hotte. Dans le cas où aucun clapet n’est placé, la hotte travaille en continu. Cette dernière ne doit en aucun cas posséder un moteur parce que celui-ci pourrait perturber la ventilation lorsque la hotte est en marche. Si aucun clapet anti-retour n’est installé à hauteur des ouvertures pour l’aspiration, les fumées de cuisson pourraient être soufflées par une hotte avec moteur dans les pièces ventilées, ce qui n’est certainement pas le but de cet appareil.

Si la capacité du système de ventilation est suffisante, il n’y aura probablement aucun problème pour installer une hotte sans moteur. Faites bien attention au fait que ce système est capable d’évacuer que 120 à 150 m³ d’air par heure. C’est donc juste suffisant pour changer le volume d’air six fois par heure (pour une cuisine d’un volume de 26 m³). De plus, il faut souligner que le débit d’une hotte sans moteur reliée au système de ventilation ne peut pas être réglé.

Les filtres


On peut dire qu’il existe, grosso modo, quatre grandes sortes de filtres. Ce sont les filtres à changer (jetable), ceux en métal, ceux au charbon et ceux en labyrinthe. Selon le filtre utilisé, vous pouvez opter pour nettoyer celui-ci régulièrement ou bien le remplacer de temps en temps. Par exemple, un filtre en tissu se remplace directement ; tandis que rincer celui en métal avec de l’eau et du détergent ou de le mettre dans le lave-vaisselle est suffisant.

  • Filtre à changer
  • Filtre en feutre ou en métal
  • Filtre au charbon
  • Filtre en labyrinthe


Les filtres jetables sont de moins en moins adaptés aux nouveaux modèles de hotte. Seuls les modèles plus anciens ou meilleurs marchés et moins sophistiqués en sont encore équipés. Après un certain temps d’utilisation, ces filtres doivent être enlevés de la hotte et remplacé par un nouveau. En général, ils sont composés des matériaux suivant : papier, mousse synthétique ou matériau synthétique non tissés.

Les filtres en feutre ou en métal ne se changent pas mais ils sont lavables d’une manière très simple : il suffit de les plonger dans l’eau chaude avec du détergent ou de les mettre dans le lave-vaisselle.
Il existe différentes sortes de filtre en métal :

  • les filtres-tapis avec un maillage en métal sont placés dans le socle de la hotte. Ils peuvent être roulés pour être lavé dans le lave-vaisselle
  • les cassettes qui contiennent le filtre en métal sont placées dans un cadre. Le placement et le nettoyage en sont donc grandement facilités. Selon la taille de la hotte, il peut y avoir dans l’appareil une ou plusieurs de ces cassettes ou filtres-tapis


Bien que l’on puisse tenir longtemps avec ces filtres, leur durée de vie n’est pas illimitée. En général, ce type de filtre tient tout de même toute la durée de vie de la hotte. Parce que le filtre se charge lentement de graisse durant son utilisation, ce qui peut perturber le bon fonctionnement de la hotte, on prend l’habitude de nettoyer les filtres régulièrement. Certaines hottes sont même équipées d’un voyant lumineux indiquant à l’utilisateur quand les filtres ont besoin d’être nettoyés. Il existe également des filtres combinés qui sont un mélange de filtre en métal et de filtre jetable.

Les filtres à charbon sont principalement utilisés lorsqu’ une sortie d’air vers l’extérieur est impossible. La hotte est donc montée en mode recyclage (ou renouvellement d’air) et est équipée, en plus du filtre pour les graisses, d’un filtre à charbon actif. Ce dernier, grâce aux cristaux de charbon, désodorise les fumées aspirées avant que celles-ci ne soient rejetées dans la cuisine. Le filtre compact à charbon actif a une énorme surface d’action, elle correspond à peu près à la surface d’un terrain de football. Le charbon actif capture et neutralise les graisses et les odeurs. Le charbon actif a également une durée de vie limitée et devra être changé lorsqu’il est saturé. Quelques inconvénients de ce système :
  • la saturation du filtre ne peut pas être facilement établie;
  • une hotte à recyclage ne fait pas disparaitre la vapeur d’eau hors de la pièce et rejette celle-ci dans la cuisine


Le gros avantage de l’utilisation d’un filtre à charbon actif dans une hotte à recyclage est qu’il y a moins de pertes d’énergie du fait que l’air de la cuisine n’est pas rejetée à l’extérieur. On le remarque surtout en hiver. Les filtres à charbon doivent aussi être régulièrement changés. On suppose que, pour une utilisation normale, le filtre à charbon doit être renouvelé au moins une fois par an. On remarquera vite quand le filtre n’est plus utilisable. Le filtre à charbon supprime les graisses de l’air d’une manière naturelle. Si cela ne se produit plus, les émanations ne seront plus aspirées et vous serez dérangé par les odeurs. Le charbon actif est alors saturé en graisse.

Le quatrième et dernier type de filtre dont nous allons parler est le filtre en labyrinthe. Celui-ci est composé d’un labyrinthe d’obstacles contre lesquels va buter la fumée aspirée. De ce fait, la graisse reste accrochée aux obstacles, enlevant ainsi la matière grasse de la vapeur. La graisse coule alors lentement vers le bas où elle est récupérée dans un collecteur. Cette sorte de filtres est souvent utilisée lorsque la hotte fait partie d’un système global de ventilation de l’habitation. Ce type de filtre est rarement utilisé pour les hottes de particuliers. On trouve tout de même parfois dans des hottes domestiques une combinaison de filtre en labyrinthe et de filtre en métal. Cependant, ils sont plus souvent utilisés dans des hottes de restaurants et de cuisines d’entreprise. L’entretien de ce genre de filtre est analogue à celui d’un filtre en métal : de l’eau et du détergent ou dans le lave-vaisselle.

La puissance d'une hotte 


Cette donnée peut également fortement influencer le fonctionnement de votre hotte. La puissance du moteur, donc le système d’évacuation, est exprimé en m³/h.

La capacité de votre hotte doit être ajustée au volume de votre cuisine. Dans l’ensemble, la capacité du système d’aspiration dans votre hotte sera comprise entre 200 et 800 m, mais il existe des modèles allant bien au-delà des 1000 m³/h.

Naturellement, il n’y a aucune certitude concernant la puissance correcte que devrait avoir le moteur. Un calcul peut vous aider dans la plupart des cas. La règle de base est que la hotte doit être dimensionnée pour que, dans les conditions normales, le volume d’air dans votre cuisine soit renouvelé 6 à 12 fois par heure.

Un bon fonctionnement de la hotte est défini par trois paramètres :
  • Le débit d’évacuation
  • L’efficacité du captage
  • L’arrivée d’air


Le débit d’évacuation et l’arrivée d’air sont deux concepts inséparables qui sont véritablement déterminants pour le rendement de la hotte.

Une hotte est composée principalement d’un ventilateur qui aspire l’air de la cuisine et d’un système d’évacuation vers l’extérieur. Quand le ventilateur tourne, il provoque une différence de pression, ce qui met en route le transport de l’air, c’est-à-dire que le ventilateur est la force motrice pour le transport de l’air. L’air qui est déplacé par le système d’évacuation rencontre une certaine résistance de la part de ce dernier ; ce qui peut donc être considéré comme la force de freinage. L’interaction des forces motrices et de freinage créent un débit d’évacuation. De là, on peut logiquement en déduire que le rendement de l’appareil est déterminé par la hotte elle-même (le ventilateur, la force motrice) et le système d’extraction de l’air (la force de freinage).

La force motrice

La hotte est capable, grâce à son équipement technique, de produire un débit déterminé par une différence de pression qui est propre à l’appareil et à la vitesse choisie. Le débit est maximal lorsqu’il n’y a plus de différence de pression derrière le ventilateur. Le débit est minimal quand il y a une (forte) résistance alors que le ventilateur tourne encore.

La force de freinage

Le système d’évacuation va freiner l’air qui est soufflé à travers la hotte ; ce qui, pour un débit croissant, ne donne pas une croissance linéaire de la résistance ou du freinage. Le degré de freinage est propre au système d’évacuation utilisé. Quand il n’y a pas d’air qui passe dans le système, il n’y a aucune résistance. Lorsque le débit augmente, la résistance ou le contre-balancement du système va également augmenter.

La force motrice et la force de freinage

le graphique montre la relation entre la pression et le débitSi on raccorde la hotte au système d’évacuation, alors est créé un flux de fonctionnement déterminé qui est le résultat de la combinaison des deux systèmes. Le graphique montre la relation entre la pression et le débit aussi bien pour la hotte (en bleu) que le système d’évacuation (en rouge) et ce pour deux modes de fonctionnement de la hotte et pour deux systèmes d’évacuation différents. Les points d’intersection des graphiques bleu et rouge forment le flux de fonctionnement. A partir de cela, il est clair que, pour une hotte donnée, tournant à une vitesse donnée, le flux de fonctionnement dépend du système d’évacuation.

L’efficacité du captage

L’efficacité du captage des fumées est définie comme étant la relation entre la quantité d’impuretés directement aspirée et la quantité totale d’impuretés produites sous la hotte. En d’autres termes, l’efficacité du captage indique quel pourcentage de la vapeur produite est effectivement aspiré par l’appareil. La hotte parfaite fait un score de 100% mais ce cas n’existe malheureusement pas. L’efficacité du captage est une mesure qui n’est pas communiquée par les fabricants de hotte car elle dépend de beaucoup trop de facteurs.
Ces facteurs nous donnent une assez bonne idée de ce qui peut influencer le bon fonctionnement d’une hotte :

  • Le débit d'évacuation 
  • l’activité devant le plan de travail (des personnes en mouvement devant le plan de travail peuvent faire baisser l’efficacité du captage de manière significative)
  • La taille et la forme de la hotte
  • La hauteur à laquelle l’appareil a été installé
  • L’endroit où la hotte a été installée (contre un mur, au-dessus d’un ilot, intégrée au plan de travail)

Le débit d’évacuation de la hotte à prévoir dans la cuisine


La question principale dans le choix d’une hotte est toujours le flux d’extraction de l’air de l’appareil. Très souvent, on affiche de hauts débits qui ne paraissent absolument pas utiles. Mais comment choisir le bon débit pour une situation particulière ?

Lorsque l’on s’informe sur la norme en place, un taux de ventilation normale pour une cuisine (3,6 m³/h par m² de surface au sol) doit correspondre avec un débit minimum de 50 m³/h (NBN D 50-001). Ce sont des flux normaux qui visent une bonne qualité de l’air, si l’habitant est la source journalière de pollution et que l’activité est normale. Ces débits sont insuffisants pour éviter la diffusion d’odeurs pendant le processus de cuisson.

La norme exige également l’installation d’un système de ventilation dans les cuisines sans porte vers l’extérieur ni fenêtre pouvant être ouverte. Cette installation devra fournir minimum 200 m³/h. On part ici du principe que ce sont les débits effectivement à réaliser et non le débit que la hotte peut fournir à vide.

Le choix du débit adapté à une situation précise est une affaire complexe qui dépend de nombreux facteurs, comme les attentes que l’on a d’une hotte (ce que l’on estime soi-même acceptable en termes d’odeur et de quantité de vapeur dans la cuisine), les possibilités de l’installation, la forme et la taille de la hotte …

Pour avoir une meilleure idée du flux à choisir, on peut appliquer une règle simple : choisir la hotte de sorte que le débit d’évacuation maximal fasse environ dix fois le volume de la cuisine. Si cela concerne une cuisine ouverte, le mieux est de calculer sur base de la partie délimitée comme servant de cuisine.

Il faut bien souligner que ce sont ici des débits maximaux et qu’il n’est pas nécessaire de les utiliser dans toutes les situations.

L'utilisation d'une hotte 


Pour ce qui est de l’utilisation d’une hotte, différents système existent. On peut travailler avec un panneau de commande composé de simples boutons poussoirs ou d’interrupteurs. Mais il existe aussi des panneaux de commande plus évolués et contemporains avec des touches à effleurement, des curseurs, un réglage par télécommande et même des détecteurs qui mettent automatiquement en marche la hotte lorsque vous cuisinez.

L’utilisation par détecteurs est le nec plus ultra. L’utilisateur doit seulement allumer la hotte. Au début de la cuisson, la hotte démarre à la puissance la plus basse. A mesure que la vapeur de cuisson s’amplifie, la hotte va automatiquement augmenter l’aspiration afin d’obtenir un drainage optimal avec un minimum de puissance et donc un minimum de bruit. La quantité de vapeur est détectée par des capteurs placés le long des deux bords de la hotte, juste derrière le filtre. Un détecteurs est en fait un émetteur/récepteur qui envoie un signal ultrason vers un réflecteur situé de l’autre côté de l’appareil ; ce dernier renvoie alors le signal. S’il y a peu ou pas de vapeur, le signal revient entièrement au récepteur et la hotte peut rester à la puissance minimale. Plus il y a de vapeur produite lors de la cuisson, plus le signal envoyé est perturbé, c’est ce qui va indiquer à la hotte d’augmenter automatiquement l’aspiration.

Dans le cas d’une hotte pour ilot, l’utilisation est souvent beaucoup plus agréable d’emploi. On trouve des deux côtés de la hotte un panneau de commande. L’utilisation d’une télécommande est pratique surtout quand la hotte est encastrée trop haut dans le plafond.

Pour les commandes avec détecteurs, beaucoup de différentes technologies sont intégrées : on trouve l’infrarouge qui réagit à la chaleur du doigt, l’effet capacitif qui détecte électriquement le doigt et la technologie piézoélectrique. Cette dernière permet d’appuyer directement sur le métal du capot de la hotte sans devoir ajouter du verre ou des parties mobiles. Une zone où l’on doit appuyer est simplement définie sur le métal. Derrière se trouve un cristal piézoélectrique qui est légèrement comprimé lorsque le bouton est utilisé. Cela entraine une différence de tension entre les extrémités du cristal, ce qui est interprété comme un signal de contrôle. L’avantage de la technologie des capteurs est qu’elle est très facile à entretenir.

L’éclairage


Il y a un éclairage dans, autour et sur la plupart des hottes. Les ampoules peuvent être économiques, halogènes ou tubes lumineux. Il est même possible d’avoir un éclairage led très design.

De nos jours, la hotte a une place importante dans nos cuisines. Cet appareil est de plus un plus un objet design et de gout. Un éclairage d’ambiance agréable sur la hotte peut tout à fait compléter cet effet. La hotte peut de cette manière être ce qui attirera le regard dans votre cuisine.

Avec la fonction dimmer vous pouvez en plus régler l’intensité lumineuse : lumière d’ambiance ou éclairage intense. Les hottes modernes sont souvent équipées non seulement d’un éclairage avec dimmer vers les plaques de cuisson mais aussi d’une lumière d’ambiance dirigée vers le plafond.

Il existe même certaines hottes sur le marché avec une télévision et un lecteur DVD intégrés sur la cheminée.

L’installation d'une hotte


Il y a également des différences en ce qui concerne l’installation. Pour une cuisinière au gaz, une hotte semble absolument nécessaire. Pendant la cuisson sur une cuisinière au gaz, des gaz de combustion seront libérés en plus de la vapeur ; il est donc important de s’assurer que ceux-ci sont bien évacués. Dans tous les cas, il est important que la fumée soit efficacement rejetée à l’extérieur, ce qui n’est pas vraiment possible avec une hotte à recyclage.

  • Hauteur de placement
  • L’évacuation

Hauteur de placement

Avoir une distance suffisante entre la plaque de cuisson et la hotte est d’une grande importance pour votre sécurité. Ne prenez pas ce conseil à la légère, cela vous garantira un fonctionnement sur de votre appareil. On ne doit pas oublier que les graisses s’accumulent dans les filtres de la hotte et que cela représente un risque potentiel d’incendie.

Vous disposez d’une cuisinière au gaz, une distance d’environ 65 cm est à respecter.
Dans le cas de plaques électriques, la distance minimale est de 47 cm. Cette distance dépend en même temps du type de hotte : consultez toujours les notices de montage qui vous sont fournies par le fabricant.
L’évacuation

Quand vous disposez d’un tube rond comme canal d’évacuation, il est conseillé de toujours veiller à ce que le diamètre du tuyau soit suffisamment grand. Si ce n’est pas le cas, alors le fonctionnement de votre hotte sera fortement perturbé. Plus de bruit et moins de rendement seront des conséquences inévitables.
Différents types de conduits d’évacuation peuvent être utilisés : aussi bien des tuyaux ronds que des buses rectangulaires.
L’utilisation de canaux d’évacuation lisses est le plus efficace.
Les conduits d’évacuation flexibles peuvent aussi être utilisés. Il en existe de nombreuses sortes. Choisissez toujours un type dont l’intérieur est aussi lisse que possible. La meilleure option est certainement les tuyaux flexibles en aluminium. Les classiques conduits en accordéon sont bon marché mais absolument à éviter.
Pour les tuyaux ronds, le diamètre de l’évacuation ne doit pas être inférieur à 125 mm
Un diamètre de 150 mm est conseillé pour garantir un flux d’air optimal, avec un minimum de résistance. Grâce à un flux plus calme, le rendement optimal est couplé à un fonctionnement silencieux.
Pour les même raison, on choisit une section aussi grande que possible pour les conduits d’évacuation rectangulaires.
On essaye d’avoir une longueur de tuyau assez courte car chaque mètre supplémentaire crée une perte de pression supplémentaire, ce qui a pour conséquence une perte de rendement et une augmentation des nuisances sonores.
Si des coudes doivent être placés, il est plus raisonnable de mettre deux fois une courbe de 45° plutôt qu’une seule de 90°. Avec des conduits flexibles, il est même possible de faire des courbes douces, ce qui entrainera encore moins de pertes.
En tout cas, il faut éviter tout rétrécissement dans le système d’évacuation.
Des courbes dans un système de tuyaux rectangulaires provoquent une plus forte perte de rendement que pour des conduits ronds. Par contre il existe de coudes de section rectangulaire avec des accélérateurs de vitesse incorporés dans la courbe. Cela réduit considérablement les pertes.


LES VENTILATEURS

Il existe deux types de ventilateurs. La combinaison moteur / ventilateur forme la base de travail d’une hotte avec moteur.

  • Le ventilateur axial
  • Le ventilateur tangentiel
  • Les hottes avec effet coanda

Le ventilateur axial


Le ventilateur axial est composé d’un moteur avec un ventilateur qui aspire l’air et le rejette en suivant l’axe du ventilateur. On peut comparer ce type de configuration à celle du ventilateur classique que l’on utilise pour se rafraichir en été. Il en existe différentes catégories qui peuvent déplacer une quantité d’air différente. Plus les pales sont grandes et inclinées, plus la quantité d’air déplacée est grande.

On retrouve généralement les ventilateurs très puissants, c’est–à-dire avec une grande capacité, dans les moteurs installés à l’extérieur de la hotte, donc dans le cas de hotte sans moteur raccordé à un moteur externe. Ces ventilateurs assurent un gros flux d’air grâce auquel, pour un système d’aération adapté, on obtient un haut rendement.

On retrouve assez souvent ces ventilateurs, même dans les hottes plus simples. L’inconvénient du ventilateur axial, lorsqu’il est incorporé dans la hotte, est qu’il n’est pas aussi efficace pour pousser l’air à travers un système de conduits d’évacuation. Cela vient du fait que le ventilateur provoque de nombreuses turbulences dans les tuyaux, ce qui amène une perte de rendement supplémentaire.

Le ventilateur tangentiel


Le ventilateur tangentiel est composé d’un moteur et d’une sorte de roue à aubes où les pales sont dans la même direction que l’axe du moteur. Le ventilateur est en forme de tonneau. L’air aspiré est éjecté perpendiculairement à l’axe du moteur. Ces ventilateurs ont comme avantage de ne pas provoquer de turbulences, ce qui leur permet de facilement envoyer l’air dans les conduits. C’est aussi pour ça que ce type de ventilateur est souvent incorporé dans la hotte et plus rarement dans un moteur externe. Chez certains fabricants, le ventilateur tangentiel est configuré de telle sorte que l’aspiration de l’air passe des deux côtés des ouvertures en forme de tonneau du ventilateur, ce qui apporte un meilleur rendement. Ce type d’appareil est aussi nettement plus silencieux que le ventilateur axial. Comparé à un ventilateur axial intégré dans la hotte, la version tangentielle a en plus un meilleur rendement.

L’effet coanda


Certaines hottes sont équipées d’un ventilateur supplémentaire qui ne contribue pas à l’extraction de la vapeur mais qui veille à ce que les fumées soient soufflées de manière optimale sous la hotte. De cette manière, l’efficacité de l’appareil est visiblement augmentée. En effet, moins de vapeur s’échappe le long des côtés et de la façade de l’appareil. Son fonctionnement est basé sur l’effet coanda. Ce phénomène aérodynamique montre que l’air qui est soufflé autour d’un cylindre a tendance à continuer de suivre la surface du cylindre (un cercle donc) au lieu de la ligne droite. Au niveau pratique, un cylindre est intégré sur toute la longueur de l’avant de la hotte. Un ventilateur supplémentaire souffle l’air à travers une petite fente située le long de ce cylindre. La fumée qui échappait à l’aspiration du ventilateur en partant vers l’avant de la hotte est à présent renvoyé sous la hotte grâce à ce flux d’air supplémentaire, ce qui améliore l’efficacité de l’appareil.

Les indicateurs


L’indicateur de saturation signale quand le filtre de votre hotte doit être changé ou nettoyé. Certaines hottes disposent d’un capteur qui avertit le consommateur que la hotte doit être allumée ou éteinte. D’autres modèles indiquent à quelle puissance la hotte travaille quand le mode automatique est choisi.

L’utilisation par détecteurs est le nec plus ultra. L’utilisateur doit seulement allumer la hotte. Au début de la cuisson, la hotte démarre à la puissance la plus basse. A mesure que la vapeur de cuisson s’amplifie, la hotte va automatiquement augmenter l’aspiration afin d’obtenir un drainage optimal avec un minimum de puissance et donc un minimum de bruit. La quantité de vapeur est détectée par des capteurs fixés le long des deux bords de la hotte, juste derrière le filtre. Un détecteur est en fait un émetteur/récepteur qui envoie un signal ultrason vers un réflecteur situé de l’autre côté de l’appareil ; ce dernier renvoie alors le signal. S’il y a peu ou pas de vapeur, alors le signal revient entièrement au récepteur et la hotte peut rester à la puissance minimale. Plus il y a de vapeur produite lors de la cuisson, plus le signal envoyé est perturbé et, par conséquent, la hotte va automatiquement augmenter l’aspiration.

Certaines hottes sont équipées d’une position « aspiration intensive » avec retour automatique à une position basse. Ce système est prévu pour ne pas devoir toujours changer manuellement la puissance pendant que vous cuisinez. Après un certain temps, la hotte va progressivement retourner à la dernière puissance utilisée. Un témoin vous indique si cette fonction est activée.

Un outil semblable est la fonction régulation. C’est un outil idéal pour démarrer l’appareil après la cuisson. Au lieu d’éteindre la hotte, on active plutôt cette fonction qui s’assure que l’appareil va ventiler encore un certain temps à la puissance la plus basse afin d’être certain de faire disparaitre les dernières odeurs de cuisson.

L’unité RCG


L’unité RCG est une innovation intéressante. L’unité RCG signifie unité de Retour de Chaleur Gagnant.

L’air qui est aspiré par la hotte et rejeté à l’extérieur est chaud la plupart du temps. D’une part parce que l’air est aspiré de la cuisine (une pièce chauffée) et d’autre part parce que de la chaleur est produite durant la cuisson. Rejeter cette chaleur à l’extérieur est autrement dit du gaspillage pur et simple, surtout que, pour chaque m³ d’air transporté dehors, un m³ d’air froid doit être amené à l’intérieur pour garantir le bon fonctionnement de la hotte. Un air froid qui doit être réchauffé par le chauffage central.

Pour limiter cette perte d’énergie à un minimum, le Retour de Chaleur Gagnant a été développé. Avec cela, l’air chaud aspiré par la hotte passe d’abord dans un échangeur qui en retire la chaleur. L’arrivée d’air de l’extérieur passe également par cet échangeur. Cette fois, l’air frais va augmenter en température. On peut donc dire que l’air chaud expulsé chauffe l’air froid amené à l’intérieur, de telle sorte qu’il doit être moins réchauffé pour maintenir la cuisine à la même température. Ces systèmes RCG peuvent atteindre un rendement de 85%.

Le prix d'une hotte


Le prix d’une hotte varie énormément.

Ainsi, on peut déjà se procurer un exemplaire pour 100 €. Toutefois, il faut plutôt compter investir minimum 1.000 € dans le cas d’une bonne hotte avec quelques options.

Les hottes sous-encastrées simples sont les moins chères tandis que les hottes centrales et les hottes murales design sont les plus chères. C’est le type d’appareil qui va attirer le regard dans votre c
uisine.


$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/nos-cuisinistes.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/cuisiner.html

Les Recettes_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/les-recettes.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/les-recettes.html

Entrée_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/entree.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/entree.html

Apéritif_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/aperitif.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/aperitif.html

Plat Principal_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/plat-principal.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/plat-principal.html

Dessert_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/dessert.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/dessert.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/realisations.html

Rustique_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/rustique.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/rustique.html

Moderne_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/moderne.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/moderne.html

Classique_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/classique.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/classique.html

Industriel_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/industriel.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/industriel.html

Loft_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/loft.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/loft.html

Sanitaire Entretien_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/sanitaire-entretien.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/sanitaire-entretien.html

Service et Réparations_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/p/service-et-reparations.html

Promotions_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/promotions.html

Encastrables_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/encastrables.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/encastrables.html

Plans de travail_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/plans-de-travail.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/plans-de-travail.html

Mobilier de Cuisine_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/mobilier-de-cuisine.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/mobilier-de-cuisine.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/portes-et-placards.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/entretien-et-astuces.html

Sanitaire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/sanitaire.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/sanitaire.html

Le Robinet de Cuisine_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2015/01/robinets.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/le-robinet-de-cuisine.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/le-robinet-de-cuisine-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/le-robinet-de-cuisine-types.html

Évier_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2015/01/eviers.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/evier_8.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/evier-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/evier-types.html

Lave Vaisselle_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/lave-vaisselle.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/lave-vaisselle.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/lave-vaisselle-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/lave-vaisselle-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/lave-vaisselle-types.html

Four_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/four.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/four.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/four-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/four-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/four-types.html

Taques de Cuisson_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/taques-de-cuisson.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/taques-de-cuisson.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/taques-de-cuisson-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/taques-de-cuisson-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/taques-de-cuisson-types.html

Réfrigérateur_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/refrigerateur.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/refrigerateur.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/refrigerateur-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/refrigerateur-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/refrigerateurs-types.html

Cuisiniere_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/cuisiniere.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/cuisiniere.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/cuisiniere-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/cuisiniere-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/cuisiniere-types.html

Machine à Café_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/machine-cafe.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/machine-à-café.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/machine-à-café-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/machine-à-café-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/machine-à-café-types.html

Hotte_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/hotte.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/hotte.html

Histoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/hotte-histoire.html

Fonctionnement_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/hotte-fonctionnement.html

Types_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/hotte-types.html

Appareilles Encastrables_$type=two$c=10$meta=0$p=1$show=/2017/12/appareilles-encastrables.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/appareilles-encastrables.html

Céramique_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/céramique.html

Verre_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/verre.html

Béton_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/béton.html

RVS_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/rvs.html

Bois_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/bois.html

Solid Surface_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/solid-surface.html

Composite_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/composite.html

Granit_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/granit.html

Matière Synthétique_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/matière-synthétique.html

Plan de Travail_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/plan-de-travail.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/plan-de-travail.html

Élements Design_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/éléments-design.html

Surmeuble_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/surmeuble.html

Armoire à Colonnes_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/armoire-a-colonnes.html

Armoire d'Angle_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/armoire-d'angle.html

Armoire Supendue_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/armoire-suspendue.html

Armoire base d'Angle_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/armoire-base-d'angle.html

Sous Armoire_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/09/sous-armoire.html

Front_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/201712/façade.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/materiaux.html

Corpus_$type=two$c=6$meta=0$p=1$show=/2017/12/corpus.html

Meubles de Cuisine_$type=two$c=10$meta=0$p=1$show=/2017/12/meubles-de-cuisine.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/meubles-de-cuisines.html

$type=two$count=10$meta=0$author=0$p=1$show=/p/encyclopedie-cuisine.html

$type=one$count=5$m=0$comment=0$author=0$p=1$show=/p/actualites.html

Nom

actualités,6,Anvers,24,appareilles encastrables,7,armoire base d'angle,1,armoire d'angle,2,béton,1,bois,10,Boretti,1,brabant wallon,5,Brabant-Flamand,11,Bruxelles,1,concept,2,cuisiner,1,cuisinière,3,cuisinistes,2,encastrables,7,entretien et astuces,6,entretien-lave vaisselle,1,évier,2,Flandres-Occidentale,21,Flandres-Orientale,19,four,3,four-entretien,1,four-types,2,Hainaut,12,hotte,3,l'encyclopedie de la cuisine,4,lave-vaisselle,4,le robinet de cuisine,2,les recettes,4,Liège,9,Limbourg,20,Luxembourg,2,machine à café,3,materiaux,2,meubles-de-cuisine,11,mobilier de cuisine,1,Namur,5,newsletter,1,nos cuisinistes,129,plan de travail,9,plans de travail,9,plasma,1,professionel,2,réalisations,5,réfrigérateur,3,réfrigérateurs,7,sanitaire,2,sanitaire entretien,2,service-apres-vente,1,taques,10,taques de cuisson,3,test,5,votre-cuisine,2,webshop-ikitchen,1,
ltr
item
Guide de la cuisine équipée: Les hottes: concepts
Les hottes: concepts
https://3.bp.blogspot.com/-XvbQwFVodU0/WCrEPog9EGI/AAAAAAAAA9o/RLvW8ixrAyYy0Vge-IVyaQyOQZQo0VfawCPcB/s320/guide-de-la-cuisine-equipee_72.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-XvbQwFVodU0/WCrEPog9EGI/AAAAAAAAA9o/RLvW8ixrAyYy0Vge-IVyaQyOQZQo0VfawCPcB/s72-c/guide-de-la-cuisine-equipee_72.jpg
Guide de la cuisine équipée
https://www.guidedelacuisineequipee.be/2016/11/les-hottes-concepts.html
https://www.guidedelacuisineequipee.be/
https://www.guidedelacuisineequipee.be/
https://www.guidedelacuisineequipee.be/2016/11/les-hottes-concepts.html
true
2723405019551701211
UTF-8
Tous les updates Aucun message trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Delete Par Home PAGES DES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS RUBRIQUE ARCHIVER RECHERCHE TOUS LES UPDATES Pas trouvé de correspondance avec votre demande Retour Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Din Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Decembre Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Aoû Sep Oct Nov Dec juste maintenant 1 minute ago $$1$$ minutes ago 1 hour ago $$1$$ hours ago Yesterday $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago more than 5 weeks ago Suiveurs Suivre CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ STEP 1: Share. STEP 2: Click the link you shared to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy